Mardien Marocain

c’était chouette ce souper marocain entre forestiers
c’est troublant cette cuisine d’un pays sans arbre
                               et
quand la lune passe avec ta dernière luciole …
prends tes allumettes pour mettre le feu
tu restes souverain dans ton jardin boisé
entouré d’amis sangliers forestiers
la course que tu mènes te ramène
à ton défi d’aller au bout sans peine
                              et
de la tige de selle -un os- à l’exploit -d’être-,
l’important…c’est d’y croire sans doute
                              et
de la démocratie de penser à tertous ou
du bon choix entre blanc, rosé ou rouge
                              et
y a que les blessés du pied
qui ont du mal de courir …
les autres douleurs ne sont que le transfert d’exploit ajourné