Mardiens – Mardiennes

Compte-rendu de la sortie du 3 janvier, par notre vénéré Christian :

Sous un ciel couvert de nuages laiteux…
un parking déserté de voitures…
il était 18hrs « pétante » de fraîcheur…lorsque nos deux hordes se sont souhaitées les bons vœux et se sont élancées sur la piste V.R.
Au premier virage croquant, Eric-le Prof-, Noël-le Père-, Donfreddy et Martine ont continué la ronde sous les lampes jaunes…
Les cinq « félés » de la petite lampe sont partis à la rencontre des sangliers Jurbisiens via le fond du golf -la fable des lucioles et du sanglier nourrit les esprits campagnards- dans les beaux passages blancs et verdâtres: la mobylette silencieuse de Mich a fait merveille devant, avec Lucas « le suisse -il tousse un peu au démarrage-« , Pastis -éclairant les étoiles- suivaient Le secrétaire volontaire et chB… le tour a replongé vers les étangs avant de remonter l’ONE pour une sortie religieusement silencieuse de 11k350 en un peu plus de 1hr…recueillement 🙂

Que la nature dans sa robe noire est douce et calme; marquée par nos respirations et nos foulées, chacun y a pris un plaisir qui se termine dans la sérénité des étirements comme si cette heure était une heure de complicité entre amis de la nature …l’amitié comme ciment de la convivialité 🙂

Mardiens – mardiennes

Compte-rendu de la sortie du 27 décembre, par notre vénéré Christian :

Sniff…pour la der… avec les larmes parfois de joie de la fin d’une saison d’effort et de plaisir… convivialement …

Outfi … une dernière luciole de 15kms désertée par Lucas dit »le suisse », Talonnetta »le bien nommé », Père Noël »du sapin », …sachant Hugo, DonFreddy,Filou, Pastis, MichelD,Ludo sont en mode Ludi … et toute la clique des absents convalescents mouchant toussant dans toutes les langues…
Néanmoins une mention spéciale pour Phil sans lampe et Eric isolé dans la ronde infernale de la PVR…

Les mauvaises langues diront que les Forestières ont probablement commencé leurs hivernages en attendant de se réveiller vêtues de la douce chaude tenue capuchonnée en pure laine vierge de moutons noirs préparées par LE PrésiOli …

Mardiens – Mardiennes

Compte-rendu de la sortie du 13 décembre, par notre vénéré Christian :

Cher PrésiOli,

au nom de nos foulées courtes et bondissantes,

il y a des Lucioles que nous n’oublierons pas …
pour une fois encore, nous avons cru être ailleurs l’espace de 90 minutes:
-les départs en navette mettant la pression chez Joelo -elle redescendra après 3 CTS-,
-le noir qui nous fait peur dans ses sentiers tourmentés et vallonnés…
-la folie de renouveler l’expérience le mardi sans savoir si la peur, la déception et l’accident -Hugo et Noël en chaussures de ville-…dans le froid ne vont nous rattraper…

En prélude…
Voici que la « Luciole » nous appelle à 18hrs sur la place de Maisières,…Comme si nous étions les sentinelles du château Noir ou les gardiens de la paix du soir ou les portiers qui conduisent à la nuit…

Réflexions:
là où se retrouvent nos frayeurs d’enfants … allumons nos lampes en toute quiétude…le groupe nous dépasse, nous assure et rassure …autour d’une lumière collective tintée de jaune houblonnée.

Parfois ancrées, ces profondes et douces peurs, se fondent dans notre corps, …nos idées semblent alors donner le change tandis que le corps se tord …et retord les mots de la communication.

Nous forçons alors l’effort solitaire au milieu du collectif jusqu’au dépassement pour oublier qui nous sommes… ne brisons pas nos corps articulés pour se psychiatriser et parfois il vaut mieux se taire quand on sait.

Restons d’humbles vivants de nos joies et peines dans un corps qui nous parle dans le silence de la nuit éclairée de l’amitié 🙂

Gogo les Forestiers du Mardi soir

Mardiens – Mardiennes

Compte-rendu de la sortie du 6 décembre, par notre vénéré Christian :

Finalement le film a bien eu lieu sans nous 🙁
et… en « live » dans notre contrée boisée éloignée de toute civilisation: nous resterons d’indécrottables amoureux de la simplicité naturelle collective…

Sur le coup de 18hrs autour du PrésiOli: petite sortie prévue par ChB avec comme des élastiques la paire « Lucas et Mobilette ».

Pour les plus valeureux, 17kms -1h36 pour le dernier wagon-allumés de bonheur dans la fraîcheur de la nuit du côté de la ronde Maison…merci à la mare aux grenouilles de nous avoir mouillé les chaussures:-)
Mention particulière pour les 13kms700 de Joelo … un exploit avant samedi … qui devancera à coup sur, les espagnols Don Freddy et Vincenzo…absents mode couverture chauffante au coin de la TV.

Sur la PVR, Les DD se sont retrouvées fort déforcées quand l’hiver et la nuit sont arrivés… Mélanie, Isabelle… deux dures à cuire qui méritent tout notre respect

La pensée du jour:
rêver en courant n’aide pas à lever les pieds
conclusion:
Vaut mieux courir avec les yeux ouverts
que de prendre sa vessie pour une lanterne.

ce samedi à 9Villes (Gages) à 15h pour les 11kms…
« Tenue de Forestier souhaitée »

à la Quievrizienne… 🙂

55. LUCAS JOLY V1 00:44:15 14.9
260. OLIVIER TRANCHANT V2 00:54:47 12.0

Mardiens – Mardiennes

Compte-rendu de la sortie du 29 novembre, par notre vénéré Christian :

Beaucoup de jambes recouvertes d’une épaisse motivation… à fendre le froid de la nuit: le Père Noël fut notre premier guide dans le « golf » en tapis vert-croquant … 9 plaisirs de courir rassemblés sous la grande Ourse qui a guidé nos lampes durant cette belle sortie de 11kms dont plus de la moitié sur les sols refroidis de campagnes et forêts… avec une pensée à Michel Dauchot et sa famille 🙁

un autre groupe en short…de convalescent…se glace dans les rires à la PVR: Talonnetta s’entoure de Don Freddy… pendant que les 4 Dames en décousent avec le piquant vent du Nord…une performance toute féminine !!!

les Phil, Sylvain, Lucas en pleine forme de « bons hommes de Noël » avant d’être les « Pères de Neige »… les MD, Joelo, ChB, Oli et Ludo (tout arrive ) ont bien profité de cette belle sortie!

Fabien et son épouse se sont suivis sur la piste: un couple …

au plaisir du RDV de mardi prochain 18hrs…à la PVR 🙂
sauf pour ceux qui vont voir le film sur le running au Plaza Art à 19hrs 🙂
Enfin, la luciole du PrésiOli au départ de la place de Maisières -le 13/12-
et pour conclure, l’AG du dimanche 18/12 à l’Aca à 11hrs…

Au menu du WE, il y a ce samedi 3/12 à Houtaing-le-val -14h30-: 11kms de la Berlière (Sylvain)
le samedi 10/12 c’est la corrida de Neufville (Gages)

Pensée du jour:
rien de tel qu’un bon run
pour se remettre d’un bon rhume

Mardiens

Compte-rendu de la sortie du 15 novembre, par notre vénéré Christian :

Mardiens zé Mardiennes,

deux équipages sur deux esquifs

Vincent en mode capitaine « prof » . et son assistant Johannes étaient aux taquets à 18hrs pétantes bien arrosées par cette douce-fine-fraîche pluie d’hiver… avec les 2DD…
Drôles de Dames courageuses sans être frondeuses, elles reçoivent tous nos encouragements …, …alors que d’autres (I, S, D) étaient à moins de 100m sur le tarmak humides…

D’autres, sont partis dans la nuit…
où sont ils passés dans le trou noir du soir ?
où ont ils disparus avec leurs têtes garnies de leurs lucioles allumées ?

ils étaient 7, 7 comme les péchés capitaux, 7 comme les jours de la semaines, 7 comme les fils d’Ulysse, 7 comm 5 +2, ou 1+6 ou …

en fait 7 comme les nains illuminés que nous avons identifiés

-Simplet: ChB…en retrait pour se marrer
-Dormeur: Lucas ou aux dés 4’21…en grosse forme
-Atchoum : Phil au nez coulant, aux yeux brouillés,
-Prof… Sylvain of course, dissertant sur l’éducation sociale,
-Grincheux: Joelo encore et tjrs sur les derniers kilo…mètres
-Timide: Michou et efficace pour son retour en tête de machine
-Joyeux : Oli…le précieux Prési un peu fatigué

les 10 bornes furent un régal de détour et de pensée à notre Wattman de la semaine passée…

ils manquaient à l’appel trop de frileux …. qui devront appliquer le proverbe ancestral Inuit:
« quand la lune se couche, le brave se lève sans être debout »

Mardiens

Compte-rendu de la sortie du 25 novembre 2016, par notre vénéré Christian :

en ces temps
de recueillement…pieux
de fleurs…pomponnées
de silence…mutuel
de verdure…brunissante

les forestiers se sentent seuls ce Mardi, oublier par leurs correspondantes féminines …
aussi les paires de jambes poilues qui ont sautillés dans la brume du soir sur les bords du golfe ne vous diront rien du bonheur qu’ils ont vécu 🙂

avant la grande Luciole voici la pensée de circonstance:
elle nous vient d’un patriache Périgourdin, ami du nôtre et rencontré à plusieurs reprises par Fred, le globe-trotteur…
Recueillement:
Si tu choisis l’incinération, sache que ce sera ta dernière cuite.
Tandis qu’enterré, tu auras toujours une chance d’avoir un petit ver dans le nez.

 

Pour le plaisir de courir, dans une ambiance conviviale